à propos

Le combat pour l’égalité des genres n’a jamais eu autant d’écho à travers le monde qu’aujourd’hui. Comme tant d’autres, les professions culturelles se retrouvent concernées par la question centrale de la place des femmes, une problématique cristallisée par le septième art dont la mise en exergue des dérives a généré un mouvement sociétal sans précédent.
Bon nombre d’études attestent d’un déficit de femmes dans les carrières artistiques, alors qu’elles sont majoritaires sur les bancs des écoles. D’autres chiffres témoignent d’une progression professionnelle entravée, de rémunérations moindres, etc. Dès lors, comment projeter ses ambitions dans cette industrie lorsque l’on est une femme ?
Partant du principe qu’une des clefs de l’idéal paritaire réside dans la capacité des jeunes générations à s’identifier, 42 femmes & bien plus ! a pour finalité de tordre le bras à une forme de révisionnisme artistique qui tendrait à mettre en avant exclusivement des figures masculines. Cet outil a également pour vocation de dresser un panorama des différentes professions constitutives de la filière en s’intéressant aussi bien aux premiers rôles qu’à celles qui, dans l’ombre, font évoluer la création audiovisuelle. Le caractère ludique, accessible et intergénérationnel du jeu de 7 familles offre ainsi une entrée privilégiée pour un important travail de médiation.

Contenu

Au regard de ces nombreux critères, l’exercice de la circonscription à 42 personnes et personnages s’est avéré ardu. Nécessairement emprunte de subjectivité, cette sélection repose néanmoins sur un équilibre entre excellence professionnelle et engagement féministe. D’aucuns déploreront de grandes absences, d’autres s’étonneront de la présence de quelques surprises. Aussi le débat reste-t-il ouvert : tant mieux !
Ainsi les 7 familles sont : les réalisatrices, les actrices, les scénaristes, les productrices, les penseuses, les techniciennes (directrice de la photographie, monteuse, maquilleuse, costumière, animatrice) et les personnages. Chacune d’elle est illustrée par une artiste contemporaine différente.

Public

De 7 à 77 ans 

Animateurs socioculturels 
Intervenants artistiques 
Associations 
Écoles Familles 
Des informations à plusieurs niveaux de lecture

Les illustratrices

Violaine Arnaud
Les réalisatrices
Diplômée de l’école européenne des beaux arts de Rennes, 
elle est professeure d’arts plastiques. 
Una Brogan
Les penseuses
Docteure en littérature comparée, 
elle est chercheuse et traductrice indépendante.
Charlotte Debrenne
Les personnages
Diplômée de l’école Boulle, 
elle est designer.
Hélèna Guilloteau
Les actrices
Diplômée de l’école nationale des beaux arts de Lyon, 
elle a créé le studio Akagii.
Javiera Hiault-Echeverria
Les scénaristes
Diplômée de l’Université Paris Panthéon Sorbonne, 
elle est plasticienne.
Cerize Fournier
Les techniciennes
Diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art et de Design de Dijon, 
elle est illustratrice, membre du collectif Typon Patate.
Johanna Grandgirard
Les productrices
Titulaire d’un DSAA graphisme, 
elle est designer graphique, membre du collectif Superseñor

Règles du jeu

Le but du jeu reste de regrouper le plus grand nombre de familles possible. 
Un joueur, désigné par le sort, bat les cartes, les fait couper et en distribue 7 à chaque joueur, une à une, en commençant par la droite. Le reste constitue la pioche. Le voisin, placé à la gauche du donneur, parle le premier. Il demande une carte d’une famille de son choix, il cherche à l’avoir en demandant à n’importe quel joueur et de façon précise la carte qu’il veut et qu’il souhaite obtenir. Pour cela il dit « Dans la famille... je demande… », par exemple « Dans la famille des actrices, je demande la grand-mère ». Si cet autre joueur possède la carte il doit lui donner. Il est interdit de demander une carte que l’on possède déjà. Si le demandeur obtient la carte qu’il voulait il peut rejouer. S’il n’obtient pas la carte demandée, il prend une carte dans la pioche. Si la carte piochée est la carte demandée, le joueur peut rejouer, sinon c’est au tour du joueur à gauche du demandeur de jouer. 

Dès qu’un joueur réunit une famille, il la pose devant lui et c’est au tour d’un autre joueur. Lorsqu’un joueur pose une famille et se retrouve sans cartes, il en pioche une et pose une question aux autres joueurs, la partie continue. Le gagnant est le joueur qui pose devant lui le plus de familles complètes. 

Des cartes vierges permettent de créer votre propre famille ou d’agrandir les familles existantes.

La FRMJC

Association régionale d’éducation populaire, la FRMJC a pour vocation de soutenir les MJC de Bourgogne-Franche-Comté et d’animer son réseau. Elle développe également ses propres actions avec en particulier le soutien au développement culturel pour tous et notamment à travers le cinéma.
Développé par la FRMJC de Bourgogne-Franche-Comté - coordination régionale du dispositif Passeurs d’images et réalisé grâce au soutien de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté.
© Fédération Régionale des MJC - Bourgogne-Franche-Comté - 2022 
Webdesign : Elisa Vanrullen- Développement : Studio Carmine